Portée par le vent…

Et des croix…

 

 

 

 

Et des croix ……

 

 

Une larme accrochée au bout des cils…

Doucement descendant …roulant sur sa joue…

Jusqu’à s’accrocher …..à son  cœur…

Juste là …ou jamais elle ne s’assèchera …

Une larme éternelle…

A condition …..que l’éternité ait un sens….

Car parfois à regarde autour…

Et parfois à regarder profond….

Juste au fond des regards…

Je retrouve tant de douleur…

Et je retrouve tant de peine…

C’est ce que j’ai vu en elle…

Quand  elle m’a dit de sa petite voix …

Petite voix devenu fragile…

A force de temps…

Ou de blessure…

Je ne saurais dire…..

Mais tremblante elle m’a dit…

Soutenant mes yeux à force de conviction comme pour un aveu…

Qu’enfin …son temps ici s’achève…

Qu’elle a payé…qu’elle a purger …

Qu’elle attend enfin la délivrance….

De ses doigts fragilisés emprisonnés ….dans un chapelet…

Je l’ai regardé partir…

N’ayant pas su rien lui dire…

Petite silhouette fragilisée…

Parfumée de …solitude…

Mais avec comme une  force en dedans….

 

Je l’ai regarder partir comme si déjà…elle s’évaporait…

Et mes yeux se sont mouillés de cette larme pendue ….à son regard…

Et je me disais…

Tout ce temps ici bas à dessiner et redessiner des croix …

Sur des papiers bariolés…

Tout ce temps a te chercher..

Ou à chercher tout simplement…

Chercher jusqu’à la perdition  …

Sous tout tes noms …

Sous toutes tes bannières…..

Ou es tu donc ?

Je sais bien qu’il y a plus grand que moi …

Ou n’est-ce que pur vanité que vouloir être plus que ce que l’on est déjà…?

Et quand je vois toutes les peines…

Qui ont vieilli et qui ont tués…………..

.

.

.

.

 

Et j’ai souhaité que ce petit bout de femme à la peau plus fragile que la soie…

Petite femme qui c’est usées à trop aimer…

Qui c’est perdue …à genou ….

Trouve  enfin écho à ses Alléluia ….

Et j’ai souhaité que ce petit bout de femme…

Trainant dans son sillage une lourde vie passée…..

Trouve enfin  réponse …………….au bout de ses chapelets….

Juste une plume .

2 Réponses

  1. Beau et touchant…. émouvant…. bien qu’on y ressente aussi une douce sérénité de lâcher prise…

    Que tu rends bien les émotions….

    Sincèrement xxx

    6 novembre 2010 à 5:07

  2. C’est très émouvant.
    Tes mots sont vivants, Diane.
    Superbe !

    amitiés
    jacques

    10 novembre 2010 à 2:12

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s