Portée par le vent…

Capteur d’image

Pellicule_effet3

Capteur d’image.

Te te croyait immortel…
Ta soif de vérité est si forte que tu en paierais le prix de ta vie..
Ton objectif a capter tant de souffrances…
Tu livres tes témoignages… transparents …sans avoir besoin d’une seule parole…..
Rien que de tes images tu travailles les consciences……

Témoin de tant de guerres..d’atrocités…
Tu dois avoir l’âme si fatiguée…
De tant d’horreur et de désespoir…
Comme autant de soldats mort dans la tête…mort dans le coeur….
Mais toi…tu n’a reçu aucun entrainement pour te faufilé entre les mitrailles et les bombes …
Et encore moins pour en voir les victimes….

Tu as eu dans ton viseur trop de souffrances…

Tu part pour des terres hostiles…Le coeur plein de tes amours en aller et en retour…
Essayant de les oublier la- bas parce que trop difficile de survivre et  d’y penser…

Quel vent te pousse donc ?
Toi vivant de pleins pieds dans deux mondes…du moins le crois tu ?…
Car la nuit dans tes cauchemars…les deux mondes s’amalgame pour mieux te tourmenter…

Le monde a pourtant besoin de toi et de tes semblables pour dénoncé…
Artistes dénonciateur…assoiffés de vérité…vous êtes les yeux du monde…
Pour qu’au grand jours le monde entier ouvre sa conscience..

Mais …tu erres en des lieux qui te semble si primitif….

Et un bon soir ..
Noyé… noyé dans l’alcool…tu essaie de perdre conscience…
et tu rit et tu parles dans ce monde trop « Jet Set  » et superficiel pour ce que tu es devenu…..
essayant d’effacer ses images de ta têtes…
Et de faire semblant d’avoir une vie presque normal…
avec les tiens qui ne te comprennent plus et ne te reconnaissent plus…
et qui crois que tu as laisser le meilleur de toi même la-bas dans ses guerres qui ne sont pas les tiennes..
Mais qui …selon toi ….nous appartiennent toutes quelques part…

Et le soir tu rentres…l’esprit gris car il n’y entre plus aucune lumière…
Et tu rêve tout ce que ta mémoire refuse de te dire sous la lumière du jour…
Craignant la folie pour ton esprit fragilisé…

Et tu t’éveil en sueur …
Avec l’envie irrésistible se prendre ton amour dans tes bras et de pleurer dans le creux de son épaule…
Comme un gosse qui s’abandonne …

Incompréhensiblement…
Tu cherche dans les regards ….le pardon…
Le pardon de ton impuissance….
Et tu en viens a prier de ne plus t’endormir…

Dans « Un poète s’en fut en guerre ….Henricota Lisboa disait…

Pour parler de la guerre…Il n’y a que des larmes.

Tu comprend trop bien ses paroles…..

Capteur d’image..
Ouvreur de conscience….

Te te croyait immortel…
Ta soif de vérité est si forte que tu en paierais le prix de ta vie..

Tu as toujours la vie…mais avec en toi une parcelle de mort qui te ronge de l’interieur….
Puisses la paix touché ton âme…

broken-camera_300x199

Sorcière

Il est  sorti de vos objectif de si beaux messages d’espoir dans toute cette triste douleur…dans cet dénonciation…

riboud_marc_11_1975

Le désarmement extérieur passe par le désarmement intérieur. Le seul vrai garant de la paix est en soi. 

                                                       (Dalai Lama )

Photo de Marc Riboud

 

4 Réponses

  1. Magnifique cet article Diane …!

    Un hommage à ces capteurs d’images ….
    Tes mots d’une intensité à fleur de peau , nous dépeint merveilleusement
    les émotions du regard de ces hommes qui justement ont tant besoin de celui des autres …
    pour se trouver …!
    Je pense à ces journalistes qui ont parcouru le monde … Ils risquent leur vie pour capturer et saisir l’insaisissable …!
    Ils ont tant vu …comme tu dis …!
    Ils ne peuvent plus avoir une vie normale après avoir contemplé tant d’horreurs …!

    J’aime la réalité et la grande sensibilité avec lesquelles tu parles d’un métier qui a servi l’humanité …

    Bravo Diane …Belles images …Belle musique

    Amitié-Tendresse
    Manouchka

    14 juin 2011 à 9:18

  2. Wow! Que j’aime ta perception des choses… ta vision…celle que tu as développée ici…
    J’ai souvent été fasciné par ta perspective que tu donnes à tes textes…. à ta vision du monde…
    Ce que j’aime c’est l’aura qui se dégage de ton texte… des sentiments et de l’émotion dont tu imprègnes tes textes… Il faut être Sorcière pour amalgamer tout ça… Pour savoir doser les paradoxes et savoir les mettre en perspective…..

    Il faudra que je relise pour tout saisir.. pour tout capter ce qui se dégage de ton texte….
    Sujet pas facile à traiter mais qui nous touche tous sans vraiment s’y arrêter… Nous sommes voyeurs de ce que les capteurs d’images mettent sur pellicules…. ou sur numérique de nos jours…. Témoins du plus beau et du plus atroce… témoin des joies et détresses du monde….

    J’aurais aimé avoir cette inspiration…..

    Sincèrement
    kleaude xxx

    14 juin 2011 à 9:21

  3. Très bel hommage à ces preneurs d’images …. et j’ai à ce moment une pensée particulière pour ceux qui sont retenus en otage… depuis si longtemps! Bisous

    15 juin 2011 à 2:15

  4. Allo diane,
    belle hommage à ses reporters où les frontieres n’ont pas lieu
    où la paix et la guerre se cotoient sans laisser de place …
    merci à toi de cet écrit que beaucoup devraient lire pour prendre conscience
    que les images chocs de nos journaux, ils les flashent au péril bien souvent de leurs vies
    et même si la peu est là au ventre, ils font leurs boulots pour annoncer au peuple les atrocités du monde
    bises diane et beau samedi en ton beau Québec

    1 juillet 2011 à 10:31

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s