Portée par le vent…

Juste que…quand on y pense.

mots1

Je ne saurais dire quel est l’hégire ou le point de départ de cette ère..
Mais je trouve quand même un peu inquiétant….
ce siècle ou même les mots perdent leurs sentiments.
Avouons que c’est à faire frissonner d’effroi si on regarde vers demain.

Même les mots changent.
On en retire précautionneusement  toutes les émotions…
Ainsi…plus de “pays pauvres”..mais des “pays en voie de développement”…
Plus de “guerre” mais des “conflits”….ca fait moins peur non ?
Et même ces "conflits" on les mènent derrière des écran…le choc est moins dur…
Du coup nos “agir” ou “non- agir” semble  moins coupable et moins lourd …

On se dé-responsabilise….on se "dé-émotionne"….bin oui…tant qu’a se refaire un vocabulaire…

Les criminels n’existe plus non plus….
que des "troubles dysfonctionnels"….surtout pas de “maladies mental”…mais plutôt des “pathologies”…
Plus de “prison” ..ca vas de soi…mais des “centre de réhabilitation”…
…voila…plus de “correctionnel”…on “ré-habilite”…

Étrange tout de même qu’il y aie encore des victimes…on a pas changer ce mot encore…
sans doute on n’ose pas aller jusqu’a renier cette souffrance engendrer par des "troubles dysfonctionnel" de d’autres que soi…

Tout le langage change…on diminue l’intensité du verbiage d’un cran….ca fesse moins fort…

et bien sur  j’en passe…de bons comme de moins bons…

Moi…j’ai l’impression parfois de vivre dans le mensonge.
du moins…dans les nuances…que des zones grise ou blanche…on me cache la vérité..on la diminue…comme face a un enfant trop peureux..

Du même coup…on renie la tristesse…ce petit trou noir en nous….maintenant…c’est un coup de fatigue…

Étrangement alors que l’on déresponsabilise les "troubles dysfonctionnel"…le commun des mortels lui deviens responsables de sa tristesse…
de sa douleur…et même de sa maladie…ca viens de nous…de notre pensées…de notre âme..de nos propres messages envoyer a l’univers…

???

Pour être sincère…J’y perd mes repères…

Vrai que c’est moins engageant..la “fatigue” ca fait moins douloureux que la tristesse de l’autre et ca lui appartiens..
Moins besoin de soutenir..de tendre la main..juste un peu de repos…
Le nouveau siècle n’a plus ces tares…

Juste…"des coups de fatigue" …ca démontre une société moins “malade”
car du même coup…plus de cause…juste des états…

Platon lui-même s’y perdrais …c’est terminer tout  ca le "cause à effet"

Sans être extrémistes…Restons sur nos gardes….n’ayons pas peur des mots…pas plus que des sentiments…des émotions qu’ils engendrent…

Fuyons une société narcissique..
Refusons ce monde blanc sans personnalité…sans couleur…sans intensité ..sans sentiments …mais soi-disant…"Équilibré"

Je ne suis pas a dire que tout les changements sont mauvais…Sur que certains changements ont été pour le mieux…mais…Méfions nous de  ce nouveau vocabulaire…restons allumé…regardons derrière le “mot”…pour ne pas cacher ou ignorer les “maux”…

Une guerre ca reste une guerre avec tout ce que ca engendre et un crime reste un crime…de même que celui qui le commet est un criminel…et la pauvreté c’est la pauvreté…espoir ou pas….car “en voie de développement..” ce n’est qu’un brin d’espoir…ca ne change en rien l’immédiat besoin…

Je dit seulement…..Restons méfiant a ce trop rationnel…refusons que l’on commence a raccourcir la listes des sentiments…
refusons que l’on renie…tristesse….colère et révolte et souffrance crimes et guerre du vocabulaire…c’est un reniement de la vérité…
Ne renions pas…de peur que la passion..le sentiment ne viennes qu’a mourir aussi totalement..

Fuyons l’anesthésie…restons éveillés…

Pour évité le mal de  l’âme….pour évité qu’il y aie une  face cacher à notre monde…

Restons juste…..allumés…il ne faut pas sous-estimer le pouvoir des mots…

Car je crains qu’a force …..il n’y aie pas que la pollution physique ou les maux apparents qui nous détruise…mais aussi ceux qu’on nous cachent sournoisement…

Sorcière…

mots2

6 Réponses

  1. Wow! Je reste sans mots….. que tu éveilles ma conscience…. vrai qu’on en est à tout banaliser… la guerre est moins épeurante.. on la vois à tous les jours à la télé….
    Et puis…la communication…on a tellement de moyens de nos jours… tellement de moyens de s’isoler derrière un écran… pour se donner l’illusion de tout un réseau social…
    On communique avec la terre entiière alors qu’on a même plus le temps d’aller voir nos vieux dans les hospices…. on pense à eux..mais on ne prend plus la peine de leur signifier….

    Ton texte est une belle prise de conscience…. J’en ferai une piste de réflexion…. Il y a tant en tes mots….

    Serait-on en train de perdre ce qui fait de nous des humains? À quoi sert un vocabulaire si ce n’est que pour masquer la réalité…..

    Bon j’arrête…. je vais relire….

    Sincèrement
    Kleaude xxx

    28 août 2011 à 3:33

  2. Dire les vrais mots…c’est aussi assumer ses responsabilités…..

    Kleaude xxx

    28 août 2011 à 3:45

  3. Tu as toute mon admiration Diane pour cet article …
    Ça fait réfléchir …Tout ceci fait partie de la réalité …

    Mais je refuse de baisser les bras …et je garde espoir en l’intelligence de l’homme qui a fait aussi de grandes choses, jusqu’ici …
    Oui les mots changent mais les problèmes demeurent toujours les mêmes depuis que le monde est monde …
    Tant qu’il n’y aura pas une vraie solidarité entre les être humains …il n’y aura pas grand chose qui va changer …et finalemnet le pouvoir est surtout entre les mains des hautes puissances gouvernementales internationales …
    J’ose croire encore que c’est possible …et ça commence ici …chez nous …
    Oui il faut dénoncer mais ne pas que s’en tenir aux mots mais aussi aller vers l’action…
    Et se poser la question  » Qu’est-ce que je fais …moi….dans tout cela …pour que ca change ?  »….
    On a de la difficulté à supporter certains membres de notre propre famille pour xxx raisons….etc

    J’aime quand tu dis ::  » Fuyons l’anesthésie, restons éveillés  »….

    Amitié-Tendresse
    Manouchka

    28 août 2011 à 4:35

  4. y’a rien a dire d’autres que ce que tu viens de dire Diane
    encore des mots qui ne disent pas tout sur la vrai raison qui en existe
    c’est cacher des dures réalités physiques et psychologiques que d’appeler un chat par un chien et vice versa….
    bravo pour ton point de vue à laquelle j’adhere tout de suite !!!!
    bises Diane et belle après-midi à toi

    29 août 2011 à 12:54

  5. Fr@ne & @l ~~ Mouette & @lbatros

    Bonjour NOT LADY DI !!!
    Oui ils nous grignotent (pour ne pas dire plus) nos mots, ya pkus de phrases, juste des onomatopées, des grognements, on revient au temps de Lucie !
    Il n’y a plus non plus de GRANDS ECRIVAINS qu’on apprend au lycée … J’en connais pourtant un, Vosgien (je parle pour la France !) Pierre PELOT qui a même écrit dans les années 60 les dialogues de films connus, quand j’en parle, personne ne le connait ! …
    Il est encore bien vivant …
    Il faut freiner !
    Pourtant dans mon over-blog de « Blablateuse » je fais partie des CROQUEURS de MOTS, il y a plus de 400 blogs, donc ça intéresse du monde :
    « LA BELLE ECRITURE … »
    Si ça vous dit vous ouvez mon blog en première page et ciquez sur Blablateuse …
    Bises et bon été indien les ami(e)s !
    Fr@ne

    6 septembre 2011 à 6:43

  6. Bonjour Sorcière,
    Texte bouleversant dont on souçonne toute la sensibilité de son auteur.
    Je comprends ta tristesse, tes doutes et combien de fois me dis je aussi la même chose ?
    Combien de fois dois je constater mon impuissance devant ce que je vois ?

    Les mots changent !
    C’est vrai… On essaye partout dans le monde d’éviter les mots tellement terrifiants comme guerres, massacres, etc…
    Mais, Diane, le mot « guerre » n’est pas la guerre; le mot « crime » n’est pas le crime, etc…
    Ne nous aveuglons pas avec l’emploi de tel ou tel mot pour évoquer telle ou telle chose.

    Un mot n’a pas la même signification pour l’un ou pour l’autre. ainsi le mot viol n’a pas du tout la même consonnance chez le juriste, le policier, le médecin, le violeur ou la victime…

    Comme tu le dis si bien à la fin de ton texte, restons éveillés !
    Restons vigilants chaque seconde qui passe…
    Restons en totale conscience à tout moment…
    C’est à ce prix là que nous pourrons être pleinement disponible à tout évenement et prêt à agir…
    N’est ce pas là une vraie intelligence de Vie ?
    Vivre à fond le moment présent. Ne se fier qu’à soi-même pour juger un fait et non pas s’abreuver des informations souvent mensongères ou manipulatrices des médias et les prendre, docilement, pour des vérités…
    Très amicalement
    Jacques

    14 septembre 2011 à 9:23

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s