Portée par le vent…

Winter Wonderland

af683ec6

Winter Wonderland

hiver_ville5

Sur la rivière glacial ,
Le froid dense ,
Donne naissance ,
À d’étrange petits nuages blanc ,
Flottant étrangement à sa surface.

Petits nuages de frimas ,
Qui ainsi poussés par le vent impitoyable ,
prenaient les airs .
D’une horde de chevaux sauvages qui crinières aux vent ,
s’essoufflaient  dans une course effrénée.

Le vent ne donnait aucun répit ,
Gelant tout ce qui se trouvait sur son chemin ,
Comme si il eut s’agit d’une mission crucial donner par sa majesté  Dame hiver .
Même la rivière malgré la force de son courant ,
Avait du mal a rester mouvante.

Monts et vallées pourrait bien décrire ma cité tout en pentes…
Et là ou je me tenait…tout en haut d’un des  promontoire de l’acropole …
je pouvais voir toute la ville qui restait immobile dans le froid …

J’avait vite trouver refuge dans l’abri-bus ,
Coupant court aux assauts du vent…
Appréciant ce répit …
Je me suis un peu perdu , engourdie dans mes pensées…
fixant la horde de nuage rasant toujours la surface de la rivière…

C’est à cet instant précis qu’il a surgit dans mon abri de fortune…
me forçant d’émergé de mes rêveries…

Ses mitaines trop grandes et dépareillées ,
Pendouillaient au bouts de ses doigts qu’on devinaient sans peine gelés…
Son manteau usé et visiblement trop grand laissant s’infiltrer le vent qui n’avait pour le pauvre diable , aucune pitié…
L’homme frêle , pauvrement vêtu pour contrer l’hiver qui se faisait  rigoureux ce matin malgré un sol sans neige mais blanc de gèle…
avait peine a articulé ,
Tant le froid avait glacé son visage cuivré…

Mais il quand même fait l’effort de me sourire en me gratifiant d’un Bonjour et rajoutant..
"il fait froid ce matin"

Ce n’était même pas une plainte…
Simplement un constat…
Pourtant on pouvait deviner qu’il arpentait la ville depuis un bon moment déjà …
Il tenait entre ses mitaines trop grandes ,
Un sac immense de plastique transparent rendu rigide par le froid ,
Et au fond du sac a la propreté douteuse gisait une canette de Pepsi vide…
Une seule dans ce si grand sac…

La cueillette n’était pas très fructueuse…
Contre toute les attentes de l’homme a en juger par la taille du sac choisi…

Puis…au bout d’un autre sourire figé par le froid… 
Il a repris sa route d’un pas pressé…

J’ai remarquer qu’il n’avait pas d’âge sur ce visage ….mais tant d’histoire…

Je l’ai regarder qui s’éloignait d’un pas rapide comme si il n’y avait que lui dans toute la ville…
Il marchait avec son grand sac qui frappait ses jambes a chacun de ses pas..
Mais il ne ralentissait pas la cadence..

En le regardant partir…
J’ai pu constater avec émotion…

L’hiver est si dur pour certain..bien au-delà de la voiture a déneiger et à réchauffer … de la cour a pelleter ou de la glace sur le trottoir…

Pour lui…
Le froid et la faim était un défi de tout les jours…
Une lutte perpétuel a gagner…

Je ne sait pas quel tour la vie lui avait jouer..
Ni même les choix qu’il avait fait ou qu’il n ‘avait pas fait..
et je dois avouer que je m’en moquait…ca n’avait pas d’importance…

Ce que je voyait a cet instant précis c’est que malgré la misère qui visiblement sévissait sur lui..
Il avait son propre rayon de lumière …il illuminait et je pourrait presque affirmer qu’il en était conscient..

Il a disparu sur le descendant  de la cote….
Presque que comme dans les scène finale des “western spaghetti” en noir et blanc …ne manquait que le coucher du soleil…
Sans qu’il  s’en doute…il m’aura appris beaucoup ce matin….…..

10816149

Sorcière

5 Réponses

  1. Allo Diane
    merci de ton texte qui donne froid rien qu’à le lire
    l’hiver doucement s’installe dans tes contrées
    et je ne peux m’empecher de penser aux sans-abris
    pris dans les glaces de votre hiver québécois
    je t’embrasse miss Diane

    5 janvier 2012 à 1:04

  2. Bonjour Diane,
    Très belle histoire !
    Toute rencontre est riche d’enseignement si l’on est capable de museler son propre « Ego » toujours prompt à juger, évaluer et à classer dans des cases…
    Souvent, un sourire, une poignée de main, un signe ont plus de pouvoir que nous ne pouvons l’imaginer…
    La considération de l’Autre quel qu’il soit …
    N’est ce pas là le pas que l’Humanité devrait faire en cette nouvelle année 2012 ?

    Très heureux que tu aies mis l’accent sur ce point, Sorcière…
    Bises
    Jacques

    5 janvier 2012 à 2:43

  3. Merci pour ce beau texte, cette belle histoire …. tu dois être entourée de blancheur froide à présent et pour encore quelques mois …. Bisous-soleil

    5 janvier 2012 à 6:27

  4. Que j’ai du mal à t elaisser un commentaire.. je réessais pour la quatri;eme fois!!!

    Bon je te disais que ton texte est superbe…. On sent l’hiver..le froid…. J’aime le regard que tu poses sur les gens…ton entourage.. ton univers…

    On sent le froid certes..mais on reste aussi imprégné d’une sorte « d’immunité » devant le froid que dois ressentir cet homme…du fait..on a nous-même moins froid…

    Tu poses certes un regard d’artiste sur ton personne..mais avant tout un regard si humain… Juste de regarder un quidam comme tu le fais… est un geste si humain… un partage en fait…car lui-même apporte beaucoup.. les rencontres ne sont pas que de hasard.. elles sont parfois les pavés d’un progression de vie…

    Sincèrement
    Kleaude xxx

    5 janvier 2012 à 7:41

  5. Magnifique Diane ….

    Il y a de ces rencontres parfois qui nous touchent profondément, et laissent
    une trace lumineuse …
    Tu as si bien exprimé une de celles-là…
    L’Athmosphère dans laquelle tu nous plonges, est au froid glacial de nos hivers, mais le Coeur est resté niché à l’Essentiel …!
    Merci …et Bravo !

    Tendresse
    Manouchka

    5 janvier 2012 à 2:26

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s