Portée par le vent…

Mutante

“Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. “

                                                                                                                                                             Anaïs Nin

arbre-dans-le-ciel-dessins-vectoriels-art-digital

MUTANTE.

root-words

J’ai toujours eu les racines profondes.

Attachée à un cadre qu’on pourrait presque dire prédestiné,

je faisait parti d’une toile.

Viscéralement partie intégrante d’ un paysage,

qui transporte le sang de ma lignée.

,

J’ai toujours eu les racines profondes.

Mes pas foulant un sol,

Que mes pied auront piétinés,

jusqu’a y tracer au fil des ans ,

Un sentier,

mon  sentier de vie.

,

Mes années ont coulées,

dans ces sentiers bordés de paysage familier,

comme le sang,

se déversant  dans mes veines.

Comme la rivière coulant librement en son lit.

.

Le coin des rues,

a vu toutes mes époques.

Les pavés asphaltés,

a reçu la sueur de mes étés,

et la sueurs de mes amours.

,

Les paysages des saisons se succédant.

L’air d’ici m’aura vu grandir.

L’air d’ici aura été témoin ,

Des scènes de ma vie.

.

Mes racines …

Sont les murs  d’une ville,

et ses frontières sécurisantes.

.

Mes racines …

sont un ciel sous lequel m’endormir et m’éveillée.

Mes racines …

Sont autant de  maisons ,

qui m’ont abrités.

,

Mes racines…

Comme autant de bras qui ont enlacés,

aimés,

donner.

,

Oui…

J’ai toujours eu les racines profondes.

Mais avec le temps,

Je me dois de constaté ,

que mes racines sont plus aériennes.

,

Je suis une mutante ,

assurément.

et mes racines sont devenus  aériennes,

comme autant de rêves…

qui ont envie de fuites vers  le monde et d’autres villes,

et d’autres vies.

,

J’ai des envies d’envole,

à suivre l’ oiseau,

et voir du pays,

et foulé des pavés inconnus.

,

J’ai…au fil du temps,

des racines plus aériennes,

qui aspire à voir plus loin,

à ressentir d’autres paysages.

.

Pourtant…

Mes racines,

quoique devenu aériennes,

plus que jamais ,

partent de l’intérieur de moi,

et c’est sur mon cœur qu’elles ont trouvées une terre fertile.

,

Et curieusement…

plus je me connait,

Plus je m’accroche à mes racines,

et plus elles m’envolent,

et plus je me reconnait moi ,

et pas juste un paysage.

.

Dites-moi….

Serait-ce l’apprentissage de l’éternité ?

(…)

.

Mutante.

J’ai les racines aériennes .

Comme autant de rêves coulant dans mes veines.

                                          Sorcière

la-poesie-de-la-femme-qui-donna-naissance-a-l-arbre-d-un-amour

 

7 Réponses

  1. Oh wow…. Tout un texte que je lis ce matin! Et d’abord! Que de fabuleuses images tu as trouvées pour illustrer tes propos.

    Et ces images prennent leur sens à la profondeur de tes mots. On dirait une poésie de l’âme….un cri de l’âme qui puisent en soi…. un cri de l’âme qui constate et s’assume… un cri de l’âme qui marque son parcours de vie… son cheminement… sa vie pour laquelle le sang lui a coulé dans les veines…. Une redécouverte de soi je dirais même.

    Tu parles de tes racines… moi j’ajouterais tes valeurs..tes conviction qui font que tu es toi.

    Bravo pour ce superbe texte. Je reviendrai lire pour en savourer toutes les nuances.

    Sincèrement
    Kleaude xxx

    23 avril 2014 à 7:09

    • Bonjour Kleaude…

      Je suis encore une fois touchée par ton commentaire et la justesse de celui-ci qui a encore une fois su percevoir l’essence même de mes racines…

      Ce texte m’a fait grand bien…
      certaines choses quand ont les écrits nous libère…

      Un merci du fond du coeur pour tes mots précieux…tes mots qui me font du bien a l’âme…

      Je t’embrasse…

      23 avril 2014 à 1:28

  2. Je ne serai jamais à la hauteur de vos mots, ton poème est magnifiques et Kleaude en parle si bien mais je le ressens dans mon cœur. Et je dirai, oui c’est un apprentissage de l’éternité car tes racines sont ancrées dans l’âme….

    23 avril 2014 à 10:30

  3. Un beau Bonjour a toi Élisabeth….tu me touche beaucoup…
    c’est parfois si difficile de mettre des mots sur les sentiments…les états d’âmes…
    Je t’en suis reconnaissante….
    Ta visite est un si grand plaisir…

    Tendresse
    Sorcière

    24 avril 2014 à 7:42

  4. Ton texte me fait penser à une berceuse …oui une berceuse …
    Comme si ta plume avait fredonné un air de tendresse que ton âme lui a chantée….
    De là …sa profondeur …Une profondeur qui semble venir de si loin …de toute une éternité assurément …
    Cette montée émotive qui paradoxalement descend dans les abimes de ton âme, est très touchante ….
    Merci Diane pour ce voyage au fond de ce beau pays…ton pays intérieur….!
    La musique est superbe au lecteur ….et les images magnifiques…

    Tendresse
    Manouchka ….

    26 avril 2014 à 7:02

    • Bonsoir Manouchka !!!

      J’aime l’idée de la berceuse….Ton commentaire me touche beaucoup…et vrai que c’est paradoxal…plus ca viens de l’âme…plus c’est libre et aérien….merci de l’avoir souligné….

      J’adore la musique et les images que je choisi avec soin…merci d’y être attentive

      Ta visite est un plaisir…comme chaque fois…

      tendresse
      et a bientôt…

      26 avril 2014 à 7:27

  5. coucou Diane,

    un texte super et fort bien illustré par les images que tu as mises
    toujours ce même plaisir de pouvoir te lire
    merci beaucoup dame sorcière
    bisous

    18 mai 2014 à 6:19

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s