Portée par le vent…

redshoes

Septembre semble déjà loin   avec son été indien .

Le froid est de mise , Fallait s’y attendre .

La pluie est aller “en juste noce”  avec Octobre .

Et c’est le défilé des parapluies sur les trottoirs .

On dirait qu’ils s’ouvrent comme les fleurs d’un jardin .

Tous aussi colorés les uns que les autres.

.

.

Elle s’attardait  à la fenêtre ,

les yeux rivés sur la rue tout en bas ,

mais ne voyant la scène qu’au second degré ,

trop perdue dans ses pensées .

Malgré elle …elle s’obligea  à sortir de sa rêverie , et  referma le rideau usé et poussiéreux .

L’heure était venue.

.

.

Et c’est dans l’écho impersonnel d’une chambre d’hôtel démodée ,

qu’on a pu entendre le sac de cuir se refermer “bruyamment” sur la brique de papier .

.

.

Quelques secondes plus tard ,

ses talons aiguilles faisaient geindre les veilles planches de bois  du plancher du vieil hôtel poussiéreux et défraichis ,

pour vite se perdre dans le tumulte de la rue qui restait animée malgré la pluie .

.

.

Elle avançait dans la foule ,

élégante , le pas rapide  ,élancée et décidée .

Ses pas faisait résonnés les talons de ses escarpins rouges sur le béton mouillé .

Et un parfum subtil suivait sa progression .

.

.

Elle poussa enfin la porte de  fer forgée menant sur la cour arrière d’une ancienne usine  reconverti en appartement contemporains .

L’escalier en colimaçon qui avait résister à la reconversion se dressait avec “arrogance “ au milieu de la cour .

.

.

Elle s’arrête…et comme pour se donner une contenance ,

elle passe sa main sur sa jupe pour en éliminé les plies,

et ajuste son veston .

Son élégance et sa féminité lui avait valut ce contrat ,

ainsi que sa voix . ”ouf course !!”.

.

.

il avait ses exigences ,mais elle sentait que jamais il n’abuserait de la situations,

et il payait le prix fort pour que chacune  de ses exigences  soi respecter à la lettre .

alors ….

elle se devait de porter l’escarpin rouge ,le bas noir a mi-cuisse ornée de dentelles…la jupe….et le veston sur un corset blanc ,

C’était assez inusité, mais Il avait insisté.

Et étrangement…elle avait ressentis ce petit picotement dans le ventre à sa demande ,et avait accepter sans comprendre,

et c’est avec une évidente excitation qu’elle c’est préparé a ce rendez-vous.

.

.

Elle avait du mal a s’expliquer son excitation …il fallait maintenant gravir l’escalier  qui la menait vers cet étrange contrat .

.

.

Comme prévu ,

La porte n’était pas verrouillée .

Elle devait se rendre à la cuisine ou il aurait déposer un verre de vin rouge à son intention.

Elle devait ensuite se rendre au salon ou il l’attendrait….exactement comme la dernière fois .

.

.

Elle devait s’installer ,

sur le petit banc mis à son intention ,

et commencer sans attendre …

.

.

elle fit donc comme demander .

le cœur battant la chamade ,

L’excitation envahissante  , (et le vin),  lui faisait monter le rouge au joues….

.

.

Incompréhensiblement ,

elle attendait avec fébrilité ce deuxième rendez-vous .

.

.

L’appartement baignait dans une lumière tamisée ,

elle avala doucement le reste du verre de rouge en se mettant dans l’état d’esprit voulu .

.

.

Puis…pris un grand respire…..

et son sac de cuir en main elle se dirigea vers le salon ,

laissant les talons aiguilles claquer contre la porcelaine du plancher .

.

.

Il était là….

il l’attendait au même endroit , aussi beau que la dernière fois .

Des qu’elle l ‘aperçut ,

son cœur et son corps s’affola encore plus .

Elle se retrouvait dans tout ces états mais ,surtout, ne  rien laisser paraitre de son trouble.

.

.

Elle s’avança timidement vers le banc qui lui était destinée ,

et s’y installa face a lui .

il avait pris soin de lui mettre tout près ….un verre d’eau pétillante avec un zeste de citron  .

Elle y trempa les lèvres  pour mouiller sa bouche.

.

.

Il la fixait de ses yeux perçants .

elle savait qu’il ne dirait pas un mot…pas encore .

Pas avant la fin.

.

.

Elle ouvrit son sac ,

elle croisa les jambes , ce qui découvrit subtilement sa cuisse laissant à peine voir la dentelle de ses bas mi-cuisse,

et la main tremblante elle  sortit la brique de papier qu’elle déposa sur sa cuisse…

.

.

elle ouvrit le livre là ou laisser la dernière fois .

elle  humecta ses lèvres rouge de sa langue ….

.

.

elle inspira….

et  doucement mais surement …..le flot de ses mots commença à envahir l’espace .

.

.

Sa voix un peu tremblante dansait suavement dans la pièce ,

récitant le texte de l’écrivain ,

créant des images ,

racontant des vies .

.

.

Les yeux brillants rivés sur les pages qui se tournaient sous ses longs doigts fins.

elle n’osait pas lever son regard sur lui qui l’écoutait religieusement et l’observait  .

Mais elle ressentait intensément sa présence ,

et sentait son souffle comme si il avait été tout près d’elle .

.

.

Elle en ressentis une brulure entre les reins ,

mais s’efforça de pas s’y attarder pour pouvoir rester concentrée.

.

.

Elle poursuivis sa lecture…

pesant et mesurant les mots ….

les intonations ,les souffles ,les respires ,

.

.

Mot après mot…

Phrases après phrases …

les tableaux de l’histoire sortant de sa bouche allait se déversé en lui .

Le laissant imprégné des émotions fiévreuse   d’une histoire passionnée .

qui , d’une certaine manière    maintenant   , leurs appartenait un peu à tout les deux .

.

.

Elle lui lisait ,

avec toute l’émotion qui lui étreignait la voix ,

et les mots voyageaient en eux les laissant partager un instant énigmatique qui n’appartenait qu’à eux.

.

.

Elle lisait…

il prenait…

L’histoire lu prenait vie dans l’espace entre eux ,

et leurs souffle dans une étrange symbiose s’entremêlaient .

.

.

Son souffle devint court quand arriva la fin du chapitre .

(Pas déjà …….)

Elle aurait ainsi poursuivit jusqu’à la nuit ……

Mais le contrat  stipulait…

Un seul chapitre par rendez-vous .

.

.

Elle referma le livre sur le point final de ce chapitre .

Elle entendit son respire qu’elle sentit à la fois comblé de ce qu’il venait de vivre  et déçu que ce sois déjà la fin .

.

.

Apres un court instant qui semblait une éternité…

IL se leva puis s’approcha d’elle ….

(elle retins son souffle)…il était magnifique …

Il s’approcha si près ,(enfin si pres)

Leurs corps se frôlant presque ,

Visiblement ému….Il déposa à la commissure de ses lèves…

un baiser brulant charger de tout ce qu’ils avaient vécu….

.

.

il frôla subtilement sa joue de la sienne ,

et il alla murmurer a son oreille…

“Merci….à très bientôt..…je vous ferai savoir quand…”

.

.

Il recula difficilement ,

se dégageant de l’emprise qu’elle avait sur lui à regret….

et se retira .

.

.

Elle ferma les yeux un instant et serra contre elle le roman .

Croyant que ce geste empêcherais son cœur de se brisé en deux.

Elle souffrait déjà du vide de son absence .

.

.

Chamboulée elle remis son livre dans son sac de cuir ,

et on entendit les escarpins rouges résonnés sur la porcelaine du plancher .

.

.

puis  la porte se referma ….sur la lectrice émue .

Le-test-de-la-page-99-pour-savoir-si-un-livre-vous-plait_w670_h372

Love-Quotes-Forbidden-Love-With-The-Picture-Of-Sexy-Girl-Use-Red-Shoes

Sorcière

 

11 Réponses

  1. Oufff!!! Que voilà du grand Sorcière!!!! Que d’émotions se dégagent de ton texte! D’abord la musique est envoutante en soi. Comme je le dis toujours, tu es la reine de la mise en scène…. C’est fou comme tu nous plonges dans ton intrigue….tu nous subjugues…. nous envoutes pour nous entraîner dans la trame de ton récit.
    Oui…tellement d’émotions…. paradoxe d’intrigue et haut niveau de séduction…. Je reste subjugué par cette relation que tu nous fais ressentir…. oui…on la ressens… On ne fait pas que la lire… On la ressent. On s’imprègne de ses émotions à elle… de son excitation…de sa fébrilité…. Qu’elle est intrigante….. Mystérieuse…. Séductrice…
    Y aura-t-il une suite ? J’espère qu’on la suivra de chapitre en chapitre!!!!!!
    Et tes illustrations…. si belles..si dans le ton…de la première à la dernière en incluant l’image en fond d’écran.
    Bravo Sorcière! Tu m’as subjugué…. une fois encore! Quel beau talent tu as. Je t’envie cette faculté de mise en scène.
    Sincèrement
    Kleaude xxx

    22 octobre 2014 à 5:55

    • Ton commentaire est si touchant et venant de toi…
      ouf…je suis touchée et émue d’avoir pu te faire ressentir l’émotion de ce moment…
      je te remercie Claude du fond du coeur de ta belle complicité et de ta générosité…

      a très bientôt chez toi ….ou chez moi…;-)
      Je t’embrasse…
      Sorcière xxx

      29 octobre 2014 à 2:50

  2. J’adore cette histoire, d’où se dégage une telle sensualité, bien supérieure à toutes les passions débridées. Le meilleur n’est il pas dans l’attente, les frémissements, l’imagination, le mystère ?

    22 octobre 2014 à 6:03

    • Oh oui ! Tu as bien raison Élisabeth …l’attente précieuse et frémissante….
      le mystère rende si intense le moment présent…

      merci de ta si gentille visite…
      J’apprécie chacune d’elles…

      Amitié
      Sorcière

      29 octobre 2014 à 2:46

      • C’est toujours un bonheur que de retrouver ton Univers, douce Sorcière… de tout cœur avec toi, dans la joie, comme dans la tristesse…

        29 octobre 2014 à 6:07

  3. J’arrive là par le biais de Claude un contact commun. Je suis impressionnée par le flot d’émotions et le mystère que dégage ce texte. On a envie d’en lire plus…
    Merci pour cet agréable moment de lecture.
    Bonne journée

    27 octobre 2014 à 9:02

    • Un grand Merci Lucia !!!
      Oui…Claude..un grand et précieux complice si généreux..!
      Je te remercie sincèrement de ta visite et d’avoir pris le temps de me lire et de me laisser ce commentaire si gentil..!
      Tu es toujours la bienvenue ..c’est un plaisir pour moi de te recevoir ici…

      Bonne journée a toi aussi !!
      Sorcière

      29 octobre 2014 à 2:44

  4. Je suis revenu lire pour encore m’imprégner de la fébrilité et de l’émotion qui se dégage de ce texte si beau.
    Je prie pour une suite….;-)

    Sincèrement
    Kleaude xxx

    2 novembre 2014 à 8:37

  5. sourire…

    un grand merci a toi….

    une suite…? …;-)…on ne sais jamais…?

    Mes tellement merci de tes mots déposés qui font du bien…

    Je t’embrasse…
    Sorcière..xxx

    2 novembre 2014 à 8:48

  6. Je viens redécouvrir ! Chaque article est un vrai blog entier ! C’est envoûtant, merci de toutes ces années partagées …
    Bon Novembre à toi, ma Sorcière bien aimée ! Bises

    4 novembre 2014 à 8:28

    • Merci a toi de venir y poser tes mots….
      Un beau Novembre a toi aussi ma belle…
      Moi j’espère déjà la neige et ses paysages magnifiques..

      Bises a toi aussi…sur tes deux joues..

      4 novembre 2014 à 9:35

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s