Portée par le vent…

1 Ière partie ….(musique 😉 )

.

.

.

Les passants qui passaient sur la rue…

Pouvaient entendre la tristesse de son violoncelle .

Ce matin de pluie renforçait la mélancolie  de l’instrument …

La pluie laissant entendre le filet d’eau qui coulait sur les pavés usés de la ruelle .

En levant la tête pour suivre les notes tristes qui s’étirent dans l’air encore frais de la nuit qui viens tout juste de quitter …

On pouvait apercevoir sa large fenêtre ,

Des rideau de tulle blanc se laissait ballotés par le vent ,

comme les voiles d’un grand bateau blanc .

Sur le balcon….une petite table de fer forgé et une seule chaise.

des fleurs disposés dans des pots de terre cuite ornait la table prouvant qu’elle ne devait pas souvent servir…

8334067d3f8b1810ef197fe5d57a914e

.

.

.

Certains passants…abrités sous leurs parapluie …ralentissaient le pas  pour se laisser bercer de la mélodie mélancolique qui montaient en intensité sous le battements des gouttes de pluie qui tombaient sur la toile tendue des parapluies ….

8da4804692833ee66810ca7a7a3c1254

.

.

.

Elle pouvaient jouer des heures durant…

provoquant parfois l’impatience de ces voisins.

Mais lui…

installer sous sa fenêtre…

ne se lassait pas d’entendre les notes lyrées de son violoncelle…

Cherchant l’histoire triste qui les inspiraient ….

Imaginant les trait du doux visage de celle qui…

jupe retroussée accueillait le violoncelle entre ces cuisses …

les yeux fermer sur le triste instruments…..

Il aimait imaginer la main fine tenant l’archet…

promenant ces doigts sur les touches d’ébène du manche de l’instrument…

sa joue appuyer comme pour une caresse contre sa volute …

.

.

.

.

.

.

.

Il l’enviait presque cet instrument si intensément caresser jour après jours..…

mais ne cherchait pas a en savoir plus…

ayant peur de brisé ces rêves si beaux…

si doux…

C’est donc les yeux fermés qu’il venaient l’écouter jouer….

laissant les notes portés ces fantasmes ….

.

.

.

Il rêvait …

elle jouait…

Comme si c’était l’un pour l’autre ….

deux solitudes pleurant sur les mêmes notes presque maudites tant elles étaient tristes….

Le vent faisait virevolté les rideau …et une petite bruine s’infiltrait dans la chambre…la faisant un peu frissonnée …

,

,

.

.

.

.

.

Mais ces yeux ne s’ouvrait sur rien…

Partie oublier dans son monde musical…

Ou partie exulté sa triste colère….

elle appartenait pour un exutoire moment…a un autre monde…

Sa douleur traversait le corps de son violoncelle …

Plus les coups d’archet s’intensifiaient…

plus les larmes coulaient…

Plus la musique montait en intensité…

plus les cuisses se serraient sur le violoncelle….

et plus son ventre en souffrait…

Elle étiras les dernières notes…épuisées de ce vide-cœur….

Elle ouvrit les yeux. Qui se vidèrent sur ces joues….

Elle déposa son archet….et se libéras de son instrument…

.

.

.

Elle fit quelques pas vers la fenêtre…

et le vit sous son parapluie …

Mais il ne levas pas les yeux vers celle qu’il devinaient a travers le voile blanc…

Il se demandas le cœur lourd…

De quoi souffrait sa musique….?

Pour quelle douleur elle faisait pleurer son violoncelle …

Elle ne vit pas son visage…mais sa silhouette la rassuras… ….

Quoi que refusant le reste du monde…sa présence la réconforte …

même si elle n’en comprend pas la raison…

un peu moins de solitude peut-être dans ce silence qui n’est brisé que par les notes de son instrument….

Mais lui déjà …les yeux rivés au pavés…

Sa propre tristesse mélangé aux notes lancinantes résonnant encore en lui…

rebrousseras son chemin sans levé les yeux…

chemin qu’il referas bientôt…

Il le savait ne pouvant résisté a l’appel ….

.

,

,

Appuyer sur la chambranle de sa fenêtre …

Elle le regarda s’éloigner…

se sentant un peu plus seule a chaque pas qu’il faisait …

Mais elle savait qu’elle le reverrait….

Ne savait pas quand…

mais il reviendrais….

Elle ne quitta la fenêtre qu’une fois son ombre complètement disparue….

Elle alla s’étendre sur son lit blanc…

Ouvrit le tiroir de sa table de chevet…

En sortie une pile de lettres au coin cornu d’avoir été souvent manipulées …

Toutes sans timbre…ne portant qu’un prénom sans adresse….

Elle pouvait reconnaitre sa propre calligraphie sur chacune des enveloppes…

Elle retrouverait sans doute un peu de paix si elle pouvait les mettre à la poste…

Elle les éparpilla…

jusqu’à trouver la seule ne portant pas son écriture a elle…

lettres

.

.

.

Les mots et l’adresse taper a la dactylo…

lui serraient le coeur …

Lettre officielle lui étant adresser…

lettre  qui auras briser sa vie…

qui auras brisé ces rêves…

Lettre officielle qui lui auras tout arrachés…

Elle la repoussas ….

Et colla les autres sur son cœur…

Ferma les yeux…

Et partie doucement vers le seul endroit ou elle savait oublier….

Dans ses rêves.

Sorcière

10 Réponses

  1. Une beauté déchirante, de cette solitude, cette tristesse,cette souffrance, qui ne trouve l’oubli que dans les rêves… Heureuse que tu aies retrouvé tes mots car même s’ils sont douloureux, ils dégagent une énorme puissance… comme la musique qui les accompagne.
    Merci et toute ma tendresse, Sorcière

    6 novembre 2014 à 9:23

    • Les rêves sont souvent l’ultime échappatoire…j’espère que la suite te plaira….
      La musique de Jorane est toujours si intense…contente que tu l’aime aussi….

      Toute ma tendresse a toi aussi Élisabeth et merci de tes mots laisser…je les apprécie tant…

      7 novembre 2014 à 9:02

  2. Ouff!! Je relis ce texte avec émotions! Wow! Ce texte est vibrant, fort.. si puissant.Tant d’émotions transcendent de tes mots. C’est fou la capacité que tu as de les faire ressentir. Ça pogne aux tripes. Et que dire de la musique!!! Quelle trame! Fort..puissant..intrigant….Tout un texte….. vivement la suite….

    Sincèrement
    Kleaude xxx

    6 novembre 2014 à 9:40

    • Je suis sincèrement toucher de tes mots…venant de toi…ouf…humblement merci et merci de me lire avec autant de coeur…

      un cadeau …un privilège que j’apprécie tant…

      Merci du fond du coeur…
      Je t’embrasse…xxx

      7 novembre 2014 à 9:06

  3. Superbe alchimie, bravo !
    Belle fin de semaine 🙂

    7 novembre 2014 à 1:16

    • Merci et bon w-end a toi aussi…!

      7 novembre 2014 à 9:07

  4. que d’émotions dans ce texte sans doute un amour brisé et chacun recherche une rencontre

    7 novembre 2014 à 3:26

  5. Bonjour et merci Flipperine ….
    J’espère que la suite te plaira…

    A bientot …

    7 novembre 2014 à 9:08

  6. Je suis une fan de Jorane ….

    Comme toujours, quelle magnifique mise en scène dans un décors d’images et de toile de fond incomparables …Déjà captivée par le scénario, qui soulève tant d’émotions et stimule mon imagination…je n’ai envie que de lire la suite…sachant à l’avance que je ne serai pas déçue …!
    J’ adore l’histoire …et je souhaite déjà que l’inconnu de la rue et la jeune femme au violoncelle se croisent …et ……

    Merci Sorcière Diane …pour ce moment d’intense lecture qui m’a fait voyager …

    Vivement la suite ….
    Sincèrement

    Manouchka

    8 novembre 2014 à 2:45

  7. Un grand merci Manouchka !!!

    Tes mots me touche et venant de toi qui manie si admirablement la plume… …le rouge me monte au joues…

    j’espère que tu aimeras la suite…qui sais ce qui arriveras..;-)

    J’adore Jorane et j’ai des petits trésors de musique pour cette série…j’espere que tu aimeras….

    A très bientôt…

    Tendresse

    9 novembre 2014 à 8:19

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s