Portée par le vent…

L’histoire se poursuit…La lettre..

.

.

.

.

.

.

 

Ce sommeil qui ne viens pas la torture encore…

pourtant elle cherche le sommeil…elle se sent si bien quand elle dort ….

Elle s’assoit sur son lit….

Et machinalement elle  ouvre la première lettre lui tombant sous les doigts……

sur l’enveloppe…

Un seul prénom….

François .

La vue brouillée …elle relit les mots cent fois lu…..

………………………………………………………………..

empty cradle

Petit homme ….

Je ne sais pas trop comment te parler….

C’est ton anniversaire  aujourd’hui….

je t’ai pas vu grandir…en fait je te ressent  plus que je te connait…comme un genre de connexion…

….alors je vais te parler avec mon cœur…c’est la seule façon que je connaisse ….

Je t’ai appeler François …c’est le même prénom que celui de ton père …

Je ne sais pas si on t’as laisser ce prénom …..sans doute pas…

je ne sais pas non plus si tu liras un jour cette lettre .

Mais moi…pour le moment….je t’appellerai François….C’est le seul lien d’appartenance que j’ai envers toi…

La seule chose que j’ai vraiment choisi…c’est ce prénom….

Je me demande si tu as hérité de ces yeux….si tu as son sourire espiègle ….

Je te cherche…mais dans l’illégalité j’arrive pas a grand résultat….

c’est comme si tout ça n’était jamais arriver…

comme un mauvais rêve qui ne finit jamais….

Tu dois avoir 6 ans aujourd’hui….

Et pas un jour ne passe sans que je ne pleure la déchirure laisser dans mes entrailles lorsqu’on t’as arraché a moi ….

On m’a fait signé ce papier….

Je te jure….savais pas….oh…..si j’avais su ….

Je ne comprenais pas trop ce qui m’arrivait…et je souffrait tellement….

Pourtant…je nous avaient préparé une vie à toi et à moi….mais j’étais mineure…je n’ai pu décidée de rien ….

Mais j’ai vraiment tout réalisé quand j’ai reçu par la poste cette lettre officielle m’avisant qu’ils t’avaient   trouver un foyer  d’adoption ….

Tu sais …

J’aimais profondément ton père….

je n’ai aimer que lui en fait….tu es un enfant né de l’amour ….c’est important pour moi que tu le saches …

et….Je crois qu’il m’aimait aussi …je SAIS qu’il m’aimait aussi….mais  …tout est aller si vite….et nous étions si jeunes…

Mais l’amour aux yeux du monde est punissable si on n’est pas marié….ma punition est horrible ….et toi…si tu sais un jour…tu en souffriras aussi….

Tu ne sais peut-être pas que j’existe….j’en suis à me dire que pour toi ….c’est peut-être mieux ainsi ….

Me pardonnerais-tu mon ignorance…? mon abandon ?.aurais-je une place dans ton cœur d’enfant ?

Je ne sais pas….mais plus les jours passent…plus j’ai peur….

Mais mes bras sont toujours si désespérément vide de ne pas t’y avoir tenu….

Tu sais chaque matin….

je joue de mon violoncelle en élevant une prière pour que tu sois heureux …pour qu’on t’aime …comme je t’aime …car pas une seconde ne passe sans que je t’aime de tout mon être …..

Tu trouveras dans cette lettre…un petit canif…j’imagine qu’a 6 ans…un petit garçon rêve d’un canif…Je ne sais pas…

Il n’est pas neuf….mais c’est celui de ton père …c’est tout ce que j’ai pu garder de lui ….

Je t’aime

Jeanne …………Ta Maman xx

lettres

…………………………………………………………………………………

Elle laisse la lettre jamais postée et sans adresse sur son lit blanc ….

et caresse du bout des doigts le canif…

Se rend à son violoncelle…et commence a y glisser son archet….

Mais la fatigue et la peine la laisse vide et sans inspiration et laisse ses joues mouillées….

Elle se dirige à sa fenêtre…..

.

.

.

Il est là…sous son parapluie…il a espéré quelques notes a rêver…

Mais…le violoncelle c’est tue … déjà

Sans y penser…il lève les yeux….

Et il l’aperçoit…

….quand il voit son visage…

saisi….

Il laisse tomber son parapluie…

c’est impossible….il dois halluciné..

Et ces larmes se confondent à l’eau de la pluie qu’il ne sent plus….

.

.

.

Elle …arrive à peine à respirer tant la surprise et l’émotion lui noue la gorge……

sous le choc…elle ferme les fenêtre et s’y adosse recourbée sur elle-même dans un sanglot profond qui s’étire dans sa douleur….…

Hésitante …..

Elle va sur son lit et y prend le petit canif…le porte doucement a son cœur ….

sa main  le serre à s’en blesser…

Elle retourne a

à la fenêtre …

Il est toujours là…

Fixant la fenêtre agité de ces sanglot….

Elle le regarde dans les yeux…

c’est la tempête..le bouleversement….l’incompréhension…

Mais….

….Ces bras sont si vide de lui….

Elle ouvre la fenêtre…laisse tomber le canif qu’il attrape et serre dans son point ….

Ils ont tant à se dire pour comprendre et s’apaiser… …

peut-être pourras t’elle  remettre de la joie dans ces musiques…

Sorcière

8da4804692833ee66810ca7a7a3c1254

.

.

.

.

Pour toutes les ….Jeanne …

Jeannette…Yolande…Simone …Henriette…Alice…Maria…Mariette…Thérèse…Ginette …Irène…Anne…Gisèle …..et toutes les autres dont je n’ai pas le nom ….a qui on auras arrachées le cœur pour des « quand diras -t’on » et une église qui les auras sacrifiées….

Et pour touts les François…..

Claude…Yves…Michel…Fernand…Raymond…Antoine…Julien …Gaston …Gilbert…Guy ….. et touts ceux que je ne nomme pas ……pour qu’on oublie plus jamais qu’a chaque grossesse nait aussi un cœur de père ….qu’on auras soumis a un cruel silence ….

Pour toute les mères ….tous les pères et tout enfants qui auront étouffés de ces déchirures imposés par un clergé rigide et une notion dictés de "péché" qui donne envie de pleurer amèrement….

Tant de vie détruites…Tant d’Amour souffrant..

Pour tous ceux qui n’auront pas eu cette chance de se retrouvés ..et qui vivront a jamais les tourments….

Pour vous tous …toute ma compassion profonde …..

……

14 Réponses

  1. Oufff!!! Je suis bouleversé à la lecture de tes mots. Vrai que j’ai les émotions à fleur de peau ces jours-ci…. Mais c’est fou comme ton texte poigne aux tripes…. Les sentiments ici exprimés sont si…. si percutants….sans faux fuyants….livrés de manière brute….de manière si vraie…..si humaine….comme on les vit dans la vraie vie….Ces sentiments qui écorchent….qui ne guérissent pas…ni même ne cicatrisent….

    Comment fais-tu pour exprimer les sentiments humains si profonds…ceux qui marquent toute une vie….et irrémédiablement toute une existence….toute une vie…
    Sorcière….oui…il faut être Sorcière pour ainsi cerner les âmes….
    Tu le fais si bien…avec un talent si criant…

    Je me sens privilégié de pouvoir lire tes textes. À quand un recueil de tes meilleurs?

    Sincèrement
    Kleaude xxx

    7 décembre 2014 à 9:58

    • Tes mots me touchent profondément…oui des blessures qui restent ouvertes …toute une vie….

      je te remercie bien humblement de tes mots si touchants…

      J’arrive de chez toi et ton vieil homme et le pigeon m’ont beaucoup toucher…

      12 décembre 2014 à 11:06

  2. Chère amie,
    Je tombe sur ton article ce matin très tôt, chez moi. Je suis profondément bouleversée en le lisant, sans mots pour te dire ce que je ressens. Ai-je l’âme trop sensible ? Je ne sais ! Mais tes mots à toi, ta mise en scène est bouleversante, tant cette déchirure , je la vis intensément à travers toi. Je ressens ce texte si vrai. J’ai lu de tels témoignages, on ne se remet jamais d’une telle injustice ! D’autant plus, quand elle est infligée par ceux qui sont sensés nous protéger et nous aimer. Que de torts peut faire le clergé, que de vies détruites au nom de la foi. Mon cœur pleure … Toute ma compassion virtuelle bien sûr accompagnée à la tienne.
    Toute ma tendresse vers toi ♥

    8 décembre 2014 à 12:27

    • Ouf que dire…tes mots me touchent et me bouleversent tout autant…humblement merci !!!

      Oui…a une certaine époque le clergé a déchiré bien des vies …un abus inacceptable…si douloureux …trop en ont été meurtris…

      Merci de ta très belle visite et de tes mots …

      Tendresse…
      Sorcière

      12 décembre 2014 à 11:10

  3. Que d’émotion…les larmes aux yeux…Merci beaucoup pour ce partage si intense.
    Bisous de tendresse

    8 décembre 2014 à 2:00

    • Un grand merci a toi Fanfan la rêveuse !!!
      Bise sur les deux joues…

      12 décembre 2014 à 11:11

  4. Je n’ai pas connue cette grande déchirure mais je peux en tes mots me glisser dans la peau de tous ceux et celles qui l’ont vécue , je crois que quand on est une mère on ne peut imaginer vivre cette déchirure sans en être en une partie de son cœur et de son âme en être démolie ……….. et pourtant je sais que des dizaines ont vécus cette déchirure car j’ai très bien connue l’époque ou l’enseignement religieux était ainsi ….
    ton texte vient nous toucher et nous bouleverser ,,j’ai pleurer avec ta Jeanne et François
    tendresse
    Jeanne D’arc ❤ xxx

    8 décembre 2014 à 11:02

    • Bonsoir Jeanne…très heureuse de ta visite !!!!!!!!!!!

      Oui…toutes les mères et touts le pères ont le cœur douloureux face a se déchirement…
      Je reconnait bien ta belle âme….

      Une époque douloureuse pour beaucoup….

      Merci Jeanne…

      12 décembre 2014 à 11:14

  5. Voilà le rideau final d’ une magnifique histoire qui rend un profond hommage à toutes ces personnes qui ont vécu un tel drame…
    Et quoi de mieux, que de le faire avec ce talent qui t’est propre…: ta plume !
    Une plume trempée, dans un encrier très spécial où, l’imagination, les sentiments, les passions, et j’en passe, ont trouvé refuge pour que tu nous en fasses le cadeau …!

    Merci Sorcière …
    Tendresse

    Manouchka

    8 décembre 2014 à 11:58

    • Un grand merci Manouchka…

      Le cadeau est bien que tu soi venu le lire…
      Je suis encore une fois émue de tes mots et te remercie humblement

      Tendresse vers toi….
      Amitié reconnaissante…

      12 décembre 2014 à 11:17

  6. Que dire, quand ma gorge est encore enserrée d’une émotion si poignante…
    Que de blessures, de souffrances qui ne guériront jamais…
    Comme tous, je loue la puissance de ta plume et cet hommage final, qui nous rappelle combien ces tragédies sont vraies, donne encore plus de poids à tes mots.
    Tendresses, Sorcière

    8 décembre 2014 à 9:46

    • Je te remercie de tout coeur Élisabeth …
      ton appréciation me fait chaud au coeur …

      il y a eu tant de souffrances inutiles…un jeu de pouvoir qui aura meutrit tant de gens…

      Merci Élisabeth…
      tendresse…

      12 décembre 2014 à 11:20

  7. quelle émotion en lisant ce texte et quelle déchirure cela a dû pour toi

    10 décembre 2014 à 6:10

    • Bonsoir Flipperine..

      ta visite et tes mots sont un plaisir…

      mais rassure toi…ca ne m’est pas arriver ….mais je suis triste quand je pense a ces vies déchirées…

      Merci de tout coeur…

      12 décembre 2014 à 11:22

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s